Le bénéfice record d’Exxon au troisième trimestre correspond presque à celui d’Apple

Par Sabrina Vallée

HOUSTON (Reuters) – Exxon Mobil Corp a défié les attentes vendredi alors que la hausse des prix de l’énergie alimentait un bénéfice trimestriel record qui correspondait presque à celui du géant de la technologie Apple.

Son bénéfice net de 19,66 milliards de dollars au troisième trimestre a récemment dépassé les prévisions de Wall Street, la flambée du gaz naturel et la hausse des prix du pétrole ayant poussé le bénéfice net d’Apple à 20,7 milliards de dollars.

Pas plus tard qu’en 2013, Exxon s’est classée comme la plus grande société américaine cotée en bourse en termes de capitalisation boursière – une position désormais détenue par Apple.

Les bénéfices des compagnies pétrolières ont grimpé en flèche cette année en raison d’une demande accrue et d’un marché de l’énergie sous-approvisionné, ainsi que des sanctions occidentales contre l’agression de la Russie contre l’Ukraine. Les exportations américaines de gaz et de pétrole vers l’Europe ont bondi, promettant d’établir des records de bénéfices pour l’industrie.

Le premier producteur de pétrole américain a gagné 4,68 dollars par action, dépassant le consensus de Wall Street de 3,89 dollars, grâce à une forte augmentation des revenus du gaz naturel, à des prix du pétrole toujours élevés et à de fortes ventes de carburant.

Exxon, qui a mené les gains records des cinq soi-disant majors pétrolières au trimestre précédent, a fait mieux que Shell et Total Energies avec des bénéfices au troisième trimestre presque deux fois plus importants. Ses gains ont été aidés par sa décision très critiquée de doubler la mise sur les combustibles fossiles alors que ses rivaux européens se tournaient vers les énergies renouvelables.

« Nos investissements au cours des cinq dernières années, y compris le déclin de la pandémie, sont le moteur de nos résultats aujourd’hui », a déclaré à Reuters la directrice financière Kathryn Michaels.

GRAPHIQUE – Exxon annonce des résultats record pour le troisième trimestre

https://graphics.reuters.com/EXXONMOBIL-RESULTS/zgvomxgdwvd/chart.png

Exxon a gagné 43 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de cette année, en hausse de 19 % par rapport à la même période en 2008, lorsque les prix du pétrole s’échangeaient à un niveau record de 140 dollars le baril.

La société a dépensé 5,73 milliards de dollars dans de nouveaux projets pétroliers et gaziers au dernier trimestre, en hausse de 24% par rapport à il y a un an, et est en bonne voie pour atteindre son objectif d’investissement de 21 à 24 milliards de dollars cette année, a-t-il déclaré.

La hausse des bénéfices a renouvelé les appels du président américain Joe Biden pour que les entreprises investissent les gains exceptionnels de la flambée des prix de l’énergie de cette année dans la fabrication au lieu de racheter leurs propres actions.

Michaels a déclaré qu’Exxon maintiendrait son programme de rachat d’actions de 30 milliards de dollars jusqu’en 2023 tout en augmentant le dividende. Vendredi, il a annoncé un dividende au quatrième trimestre de 91 cents par action, en hausse de 3 cents, et versera 15 milliards de dollars aux actionnaires cette année.

Les investisseurs ont poussé les actions d’Exxon à un niveau record de 109,58 dollars cette semaine alors que les prix du pétrole s’échangeaient au-dessus de 96 dollars le baril.

Au troisième trimestre, les prix du gaz naturel aux États-Unis se sont établis en moyenne à 7,95 millions de dollars en unités thermiques britanniques (mmBtu), en hausse de 10 % par rapport au deuxième trimestre. Les prix du Brent sont tombés à 98 dollars le baril sur la même période, contre une moyenne de 109 dollars entre avril et juin.

Exxon a déclaré que sa production de pétrole et de gaz du bassin permien était de 560 000 barils d’équivalent pétrole (bod) par jour. C’est une augmentation de 11 %, ou 50 000 barils par jour, par rapport à il y a un an.

Les résultats ont été aidés par une augmentation de près de 100 000 bpj par rapport au trimestre précédent en Guyane, où Exxon dirige le consortium responsable de toute la production de la nation sud-américaine.

Mais la production a été touchée par sa sortie de Russie, où elle a perdu plus de 4 milliards de dollars d’actifs, et un projet à 220 000 bauds suite à l’invasion de l’Ukraine par Moscou. Exxon a déclaré que ses actifs avaient été expropriés.

En conséquence, la société a réduit ses prévisions de production pour l’année d’environ 100 000 barils par jour.

« Nous allons nous retrouver avec environ 3,7 millions de barils par jour pour toute l’année », a déclaré Michaels, en hausse par rapport à l’objectif de 3,8 millions fixé en février.

(Reportage par Sabrina Valle; Montage par Ana Nicolasi da Costa)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.